Rédiger son mémoire universitaire : 5 conseils qui changent tout

Rédiger un mémoire universitaire, cela ne s’improvise pas. Un mémoire, c’est l’aboutissement d’un travail de recherche et de réflexion sur un sujet et une problématique donnés, structuré de telle façon à faire apparaître clairement la recherche, la réflexion et l’analyse que vous avez opérées et tout en respectant des contraintes souvent précises pour ce qui est de la forme.

Voici 5 conseils que nous appliquons lorsque nous supervisons les travaux d’étudiants et que vous devriez aussi suivre pour rendre un mémoire de qualité.

 

Le choix de votre sujet est une étape cruciale

Tous les sujets ne se valent pas. Certains sont :

  • plus faciles que d’autres
  • plus pertinents que d’autres
  • plus utiles que d’autres (ils serviront à la recherche académique et à vous, pour votre avenir professionnel )
  • plus novateurs que d’autres (et dans ce cas, la phase de recherche sera plus longue et plus complexe)

Autant dire que l’étape où vous choisissez votre sujet détermine en grande partie la qualité de votre mémoire et la facilité ou la difficulté que vous aurez à le réaliser.

Pour trouver l’inspiration pour un sujet de mémoire, puisez dans ce qui vous intéresse et qui est en lien avec la discipline que vous étudiez. Vous serez plus inspiré(e).

 

La problématique : à ne pas prendre à la légère

Le choix de la problématique se fait seulement après avoir clairement défini son sujet.

Une problématique est une question spécifique que vous choisissez de vous poser sur le sujet. Elle se formule le plus souvent sous forme de question mais pas nécessairement, vous pouvez la formuler sous forme de question indirecte.

Le but de votre mémoire sera de réfléchir à la problématique que vous définissez et de structurer l’ensemble de votre mémoire comme une réponse à cette problématique.

Si votre problématique est trop spécifique, vous pouvez vous retrouver dans l’embarras pour essayer d’y apporter une réponse. Au contraire, si la problématique que vous avez définie est trop large, voue risquez de vous perdre dans vos recherches pour y répondre et le mémoire ne tiendra plus dans le nombre de pages requis.

Bien choisir sa problématique en envisageant plusieurs possibilités, puis en les testant, puis en gardant la meilleure est d’une importance capitale.

 

Poser les hypothèses

Un mémoire de recherche suit une démarche scientifique, y compris pour le champ des sciences humaines et sociales, et requiert une délimitation du sujet et la définition d’hypothèses préalables au travail de rédaction proprement dit.

Des hypothèses, ce sont des idées que l’on va poser puis vérifier tout au long du travail de recherche. Elles peuvent être validées ou infirmées, ou encore partiellement validées ou infirmées.

Des hypothèses ne s’inventent pas : vous devez avoir de sérieuses raisons de poursuivre un travail de recherche qui s’articule autour d’elles. Elles proviennent d’un travail d’observation, de lecture et de réflexion préalable à l’écrit.

 

Le plan : le fil conducteur

Une fois le sujet, la problématique et les hypothèses fixés, vous passez à l’étape de la construction du plan. Mais qui a déjà essayé d’en faire un sait à quel point ce n’est pas si simple.

Un bon plan est un signe qui ne trompe pas que vous maîtrisez votre sujet et que vos idées sont claires. À l’inverse, un plan bancal est un très mauvais signal.

Passez le temps qu’il faut à réfléchir à votre plan et à bichonner l’enchaînement logique des idées. Vérifiez qu’il inclut tout ce que vous devez et souhaitez traiter dans votre document.

La rédaction proprement dite : la « douloureuse » !

Si rédiger est pour certains un moment de détente, pour d’autres, c’est la croix et la bannière. Par où commencer? Que dois-je écrire? Vais-je finir un jour ? Ce n’est pas évident, tout ceux qui sont passés par là le savent bien.

Dites-vous que le plus dur est de commencer et pour cela, allouez le temps suffisant pour prendre doucement le temps de commencer et de progresser chapitre par chapitre, section par section. Rédiger un mémoire ce n’est pas qu’une question d' »avoir des idées » ou de « savoir rédiger » ni même une « question de style », la rédaction c’est aussi et surtout une question d’organisation et de gestion optimale de son temps !

 

 

rédaction de mémoires thèses français rapide devis prix.png

2 réflexions au sujet de “Rédiger son mémoire universitaire : 5 conseils qui changent tout”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s